Arthrose – Non assistance aux Personnes en Danger !

L’arthrose – la maladie inflammatoire qui est liée au mauvais mode de vie et l’alimentation non correcte, elle est considérée comme normale parce que liée au vieillissement.

Commençant par la petite douleur par ici et par la, que l’on tante d’oublier en prenant 1,2, ou …3… Dolipranes…., prescrit par le médecin, souvent sans aviser le patient des facteurs  comme mouvements, alimentation, surpoids, sans dire que pour stopper la dégradation de votre cartilage, il n’y a pas plus puissant qu’une alimentation anti-inflammatoire, riche en légumes (brocolis, choux), en bonnes graisses (Omega-3) et en épices (curcuma, gingembre), mais aussi pauvre en sucres et en aliments pro-inflammatoires (produits laitiers, gluten) !

 

Dire uniquement que c’est du au vieillissement  des cellules,  est égal à =

« NON Assistance à la Personne en Danger ».

 

On considère l’arthrose  comme inévitable, en  présentant  le cartilage d’une articulation  comme la semelle  d’une chaussure : cela s’use avec le temps et on ne peut malheureusement rien y faire !!!  C’était comme cela qu’on définissait la maladie : comme une simple « usure » du cartilage.

Ce cartilage est essentiel pour absorber les chocs et permettre le glissement harmonieux des os de vos articulations.

Lorsque vous n’avez plus de cartilage, vos os se râpent, se heurtent, s’abîment et vous causent des douleurs invraisemblables. Un peu comme une voiture sans pneu, qui roulerait sur les jantes.

MOUVEMENTS

Partant du principe que l’arthrose était de « l’usure », on recommandait aux personnes souffrant d’arthrose de ne plus faire la moindre activité physique !
Après tout, la meilleure manière de ne pas « user » une semelle, c’est encore de ne pas l’utiliser, n’est-ce pas ?

Bien sûr, les victimes de l’arthrose doivent éviter les sports intenses qui mettent les articulations à rude épreuve : football, rugby, tennis, judo, etc.  Sans oublier que l’activité physique raisonnée (marche, course modérée, vélo, natation) est au contraire essentielle pour fluidifier vos articulations et préserver votre cartilage.

Les articulations  ne sont pas reliées à la circulation sanguine ! Ils absorbent les bons nutriments par un mécanisme complexe qui exige  de les faire travailler. Sans mouvement, votre cartilage n’est tout simplement pas nourri.

Ne craignez donc pas le mouvement,

méfiez-vous plutôt des microtraumatismes, ces petites tensions répétées que vous faites subir à vos articulations sans vous en rendre compte…  Vous pouvez les éviter en faisant ATTENTION.

Par exemple, il faut être très attentif à sa posture : pour éviter les tensions musculaires inutiles, il faut se tenir bien droit, et faire attention à son cou lorsque l’on est devant l’ordinateur.

De même, si vous ressentez des douleurs au genou ou à la hanche, il ne faut pas hésiter à consulter un podologue : il vous suffirait peut-être de mettre des semelles orthopédiques pour rééquilibrer le poids de votre corps… et vous éviter une arthrose future !

Les microtraumatismes les plus fréquents restent ceux qui sont causés par le surpoids. Car les articulations de vos genoux ne sont pas faites pour supporter un poids excessif. La  pression qu’elles subissent endommage votre cartilage !

MAGRIR,  est donc indispensable contre l’arthrose…

et cela passe bien sûr par l’alimentation, dont on vous dit pourtant, qu’elle n’a rien à voir avec l’arthrose !

NUTRIMENTS

Pour bien fonctionner, vos articulations ont besoin de certaines micronutriments comme :

  • Zinc
  • Chondroïtine
  • Glucosamine

On les trouve dans le cartilage animal. Il ne faut surtout pas oublier que l’arthrose est une maladie inflammatoire. Si votre cartilage se dégrade, ce n’est jamais par simple « usure » : c’est d’abord parce qu’il est soumis à une invasion de cellules inflammatoires qui le détruisent et l’empêchent de se développer normalement.

L’inflammation peut être déclenchée par des traumatismes mécaniques… mais elle est entretenue et aggravée par un « mode de vie pro-inflammatoire » : alimentation défaillante, manque de sport, stress chronique, sommeil insuffisant, etc.

Pensez donc  à vous alimenter  en évitant les aliments pro-inflammatoires (produits laitiers, gluten, produit riche en sucre) et en privilégiant le régime riche en légumes (brocolis, choux)  en bonnes Omega3 et en épices comme curcuma et gingembre.

 

Les antidouleurs ne stoppent  pas l’arthrose,

il est désormais établi scientifiquement que le paracétamol n’a pas la moindre utilité contre les douleurs de l’arthrose !  Une revue d’étude publiée dans le prestigieux journal médical The Lancet en mars 2016 a  définitivement établi [2] : le paracétamol est efficace contre l’arthrose dans moins de 4 % des cas en moyenne. »

Tant que les douleurs sont supportables, il vaut mieux les laisser être le phare qui vous éclaire et vous montre le chemin : essayez de mettre fin à vos mauvaises habitudes, jusqu’à ce que vous ne les ressentiez plus. Parce qu’essayer de « supprimer » bêtement vos douleurs légères est le meilleur moyen de ne pas attaquer le mal à la racine.

Revue d’étude publiée en 2015, intitulée « Paracétamol, moins inoffensif qu’on ne le croyait ? ». Les chercheurs ont montré que la prise de paracétamol aux doses conseillées augmente de 23 % le risque de mortalité et de 63 % si les patients ont eu plusieurs prescriptions rapprochées dans le temps. [3]

Arrêtez de croire qu’il est impossible de vaincre l’arthrose et qu’il faut s’y adapter !

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *